NANAB_opti.jpg

NABAB - projet exploratoire 2021-2023

Nouveaux bioactifs issus d'un aliment colza biotransformé (NABAB)

Le projet évaluera la nature des bioactifs de colza et leurs dérivés métaboliques qui sont sécrétés dans le lait de vaches alimentées avec une base colza, le transfert de ces composés natifs et néoformés du lait au consommateur, et enfin l’impact santé chez le consommateur de lait.

Contexte et enjeux

NANAB_opti.jpg
© © INRAE/CAUVIN Brigitte

Le colza (Brassica napus) est une plante oléoprotéagineuse majeure en France et en Europe. L'avènement de génotypes «double zéro», réduisant la teneur en composés antinutritionnels, a permis d’élargir l’utilisation des nouveaux cultivars de colza pour le marché des huiles alimentaires et comme source de protéines en nutrition animale, avec l’objectif de remplacer tout ou partie du soja et d’augmenter l’autonomie protéique de la France et de l’UE.

D’un point de vue nutritionnel chez la vache laitière, la substitution du tourteau de soja par du tourteau de colza dans les rations permet d’améliorer l’efficience d’utilisation des protéines métabolisables et l’efficience azotée vers les protéines du lait, tout en réduisant les rejets azotés urinaires qui sont source importante de pollution. Par ailleurs, les vaches sur rations à base de tourteau de colza semblent produire moins de méthane qu’avec celles à base de soja. Les contenus en composés antinutritionnels qui naguère constituaient un frein en alimentation animale ne sont plus présents à un niveau nocif dans les graines "double zéro" et peuvent même présenter paradoxalement des avantages pour la santé en raison de propriétés antioxydantes directes ou indirectes. Si le transfert des bioactifs des tourteaux de colza au lait de vache est documenté macroscopiquement, il n’existe à ce jour aucune donnée détaillant la nature moléculaire des composés dans le lait ou transférés du lait au consommateur.

Objectifs

Le projet a pour objectif de caractériser le transfert spécifique de bioactifs de colza et leurs métabolites (biotransformation primaire) dans le lait de vache, de réaliser un essai nutritionnel sur la souris pour évaluer la nature des composés issus du colza transférés du lait à la souris ainsi que leur métabolisme chez cet animal (biotransformation secondaire), d’évaluer la bioactivité des molécules transférées présentes dans le plasma de souris sur l’activité anti-oxydante.

Unités INRAE impliquées

 

Contact - coordination :

Date de modification : 12 janvier 2024 | Date de création : 15 juin 2021 | Rédaction : CG